Chaleur : 3 gestes pour rafraîchir votre ordinateur
Été dit soleil et canicule. Vous vous asphyxiez et cherchez le frais. Normal ! Pourquoi en serait-il autrement pour votre ordinateur ? La montée en température sollicite les microprocesseurs et gêne le bon fonctionnement des ventilateurs. L’ordi mouline, la chaleur favorise l’accumulation des poussières. Enfin, elle use prématurément carte SSD, carte graphique et unité centrale. La surchauffe provoque des bugs, des freezes, l’écran s’éteint puis se rallume ou pas. Tout cela augmente la consommation d’énergie. Respirez, quelques gestes responsables évitent d’endommager votre ordinateur. SuperTech Informatique vous explique comment refroidir votre PC portable, votre fixe ou votre MAC. Quelques minutes de lecture contre des mois de vie gagnés pour votre PC, ça se tente, non ?

Canicule : 3 gestes pour rafraîchir votre ordinateur

1. Économiser l’énergie pour refroidir son PC

Et si la canicule vous offrait l’occasion de prendre de bonnes habitudes ? Énergie égale chaleur, on le sait. Commencez par réduire les calories produites par votre ordinateur.

💻 Réglez le curseur de l’alimentation Windows sur une position basse. Pour de la bureautique, cela est suffisant ;
💻 Diminuez la luminosité de l’écran. Sans doute avez-vous fermé les volets, donc pas de souci de visibilité. Vous évitez la surchauffe du système de rétroéclairage de la dalle ;
💻 Éteignez votre PC après utilisation. Outre l’arrêt de consommation électrique, le redémarrage libère de la mémoire vive et lance le processus de ventilation ;
💻 Réduisez le nombre d’écrans allumés. Plusieurs moniteurs apportent du confort, certes ! Mais en période de canicule, si vous pouvez vous contenter d’un seul, c’est mieux ;
💻 Préférez le mode économie d’énergie. Les lumières baissent et la vitesse ralentit. Vous perdez en performances, soit ! Mais votre ordinateur dépense moins ;
💻 Désactivez les sons, vibreurs et autres notifications ;
💻 Branchez le chargeur uniquement quand cela s’avère nécessaire. Même après la charge, le boîtier reçoit l’alimentation électrique et dégage de la chaleur. Vous nous remercierez en lisant votre facture EDF. Pas de quoi, c’est cadeau !

2. Limiter les applications et programmes énergivores baisse la température

Vous travaillez avec le pack office depuis votre PC ou votre Mac, l’énergie libérée reste raisonnable.
En revanche, multiplier les applications sollicite les processeurs (messagerie, visioconférence, etc.). Pour limiter la hausse de température, évitez les activités intenses aux heures chaudes de la journée :

🧑🏻‍💻 films notamment en streaming ;
🧑🏻‍💻 jeux vidéo, gaming ;
🧑🏻‍💻 montage vidéo ;
🧑🏻‍💻 encodage 4K ;
🧑🏻‍💻 gros calculs sur tableur ;
🧑🏻‍💻 mise à jour de base de données.

Réduisez le nombre d’onglets et n’ouvrez pas de nouvelle fenêtre à chaque recherche Google. Votre ordinateur les gère comme un processus spécifique, il dégage donc une chaleur proportionnelle au nombre de dossiers en cours.

Fermez toutes les applications en arrière-plan (réseaux sociaux, plateformes de discussion).

Au-delà de l’aspect thermique, vous optimisez la vitesse de travail et de chargement de votre ordinateur. Vous diminuez aussi le bruit émis par votre machine.

Les postes informatiques possèdent des programmes de désactivation automatiques pour limiter les surchauffes, devancez-les sinon ils bloquent tout le système.

3. Optimiser la ventilation de l’ordinateur pour le garder frais

Une pièce aérée pour le poste informatique

Aimeriez-vous, en pleine canicule, passer votre journée dans une minuscule chambre confinée ? Pour votre PC, c’est la même chose. Composé de petites pièces électroniques énergivores, il apprécie un endroit bien aéré et frais. Si sa place habituelle se trouve dans une niche encastrée, sortez-le et posez-le sur une table. Une zone maintenue entre 22 et 26 °C lui convient. Ainsi, l’air qui rentre par les orifices du ventilateur reste à température ambiante. Les sondes internes qui régulent la rotation des pales fatiguent d’autant moins.
Bien sûr, protégez-le des rayons du soleil. Souvent noirs, les ordinateurs absorbent un maximum de chaleur.
Vous aimez pianoter le PC posé sur les genoux, ou pire sur le lit ? Pendant les grosses chaleurs, préférez la surface plane de la table et à distance des baies vitrées.
Votre PC vient de séjourner quelques heures dans la voiture ? Gardez-le au frais avant de le solliciter. Et non, on n’emporte pas son ordi à la plage. Grains de sable et gouttes d’eau ne feraient pas bon ménage avec le système de ventilation. Le clavier et l’écran, non plus, n’apprécieraient pas.

Dépoussiérer et ventiler : un entretien informatique régulier

« Assurer un nettoyage physique régulier soigneux (ventilation) permet immédiatement de réduire la consommation électrique », annonce le site officiel du gouvernement.
GreenIt rappelle que la poussière est l’ennemi numéro de votre PC. Elle favorise la montée en température, les bugs, plantages et autres pannes informatiques. GreenIt préconise un entretien du pc une à deux fois par an. SuperTech Informatique conseille un check-up complet chaque année, deux en cas d’utilisation intense.

En effet, les débris se fixent sur les pales des ventilateurs et sur les ailettes des dissipateurs. Ils empêchent le système de refroidissement de garantir le maintien d’une température de fonctionnement acceptable.
Et si, paradoxalement, l’été était le moment idéal pour un nettoyage de printemps ? Il n’est jamais trop tard pour bien faire, qu’en pensez-vous ?

Un ordinateur portable ou fixe mais ventilé

Tous les PC et Mac sont équipés d’une ventilation native. Vérifiez qu’elle fonctionne. La circulation d’air est primordiale pour assurer son rôle de refroidisseur. Pour l’améliorer, vous pouvez :

💨 dépoussiérer les ventilateurs avec une bombe d’air sec et éliminer les saletés qui réduisent les performances ;
💨 surélever votre PC portable vers l’avant pour libérer les ventilateurs situés dessous et trouver, au passage, une position de travail plus ergonomique ;
💨 investir dans un support d’ordinateur ventilé. Doté de plusieurs ventilateurs et placé sous le PC, il expulse l’air vers le bas et refroidit le poste informatique ;
💨 remplacer le ventilateur ventirad (chargé de refroidir le processeur) de votre PC fixe par un modèle plus performant, voire un système de refroidissement d’eau (watercooling) ;
💨 vérifier que le ventilateur du bloc d’alimentation est dimensionné à votre activité ;
💨 ajouter des ventilateurs au boîtier du PC de bureau. L’un amène l’air frais tandis que l’autre évacue le chaud.

💡 Le petit plus des spécialistes de SuperTech Informatique :

Contrairement aux idées reçues, n’ôtez pas le carter pour rafraîchir votre PC. Pourquoi ?

Car :
🧹 vous facilitez l’entrée de poussières ;
💨 créez une dépression d’air ;
🚀 perturbez le flux d’air généré par le boîtier.

Le refroidissement ne serait alors que momentané et la température remonterait encore davantage.
Pour la même raison, n’orientez pas de ventilateur en direction de votre ordinateur.

🎁 Bonus : pourquoi la chaleur impacte les disques durs ?

La dilatation thermique des composants d’appareils numériques explique la nécessité de garder son matériel informatique au frais.
Exposé directement aux rayons du soleil ou laissé dans une atmosphère trop chaude, le matériel informatique se dilate, tout au moins chacun de ses composants électroniques, le carter plastique ou en composite, etc. C’est l’ensemble du PC qui risque de dysfonctionner.

La tête d’écriture notamment s’approche dangereusement des plateaux. La moindre secousse peut endommager toute pièce qui frotterait à une autre.

En cas de surchauffe :

🔥 la communication entre le disque dur et l’écran ou la carte mère dysfonctionne ;
🔥 le PC ralentit ;
🔥 messages d’erreurs ;
🔥 coupure, freezes * ;
🔥 des taches apparaissent sur les écrans (smartphone, tablette) ;
🔥 la fonctionnalité tactile est impactée.

Refroidir son PC en période estivale devient de plus en plus nécessaire avec le réchauffement climatique. Un entretien informatique précautionneux et professionnel garantit le geste technique et adapté. Ventiler, nettoyer, maintenir une température raisonnable : quelques comportements logiques qui augmentent la durée de vie de votre matériel informatique. Autant qu’ils soient bien réalisés, non ?

* freez : bug informatique où l’image se fige

Derniers articles